• Donovan Ray

Mon portefeuille crypto #5 : j'arrête le Bitcoin !

Quel titre racoleur... Et pourtant c'est bien vrai ! Je ne suis plus en phase avec le Bitcoin et beaucoup sont comme moi au vu de sa dominance. Le Bitcoin est un dinosaure, il est né le 31 octobre 2008 ! Nous arrivons à sa limite morale.


Sa limite morale, parce qu'il consomme, c'est une vieille machine à charbon. Chaque transaction de Bitcoin aurait une empreinte carbone de 122 kg de CO2 ! Ces chiffres sont d'autant plus impressionnants que le minage de Bitcoin se fait désormais à échelle industrielle. Beaucoup de crypto plus spécialisées et plus efficaces vont le supplanter.


Cela ne veut pas dire que le Bitcoin est mort, il peut même aller toucher les 500 000$, pourquoi pas. Je dis simplement que le modèle sur lequel il repose a été créé il y a maintenant presque 13 ans. Imaginez les améliorations techniques qui ont été apportées sur les nouveaux projet !


La dominance est donc sur sa M7 semestre haussière mais je pense à une latéralisation pendant une période indéterminée dans ses Bollinger mensuelles.


Tout ceci profite encore une fois aux altcoins et comme prévu ces derniers franchissent un cap avec une phase 2 haussière des bandes de Bollinger hebdomadaires qui devrait se mettre en place. Je visais le SAR hebdo à court terme mais on peut dire que nous y sommes déjà. Le prochain objectif serait le SAR mensuel mais il y aura probablement des niveaux intermédiaires. Je reviendrai dessus dans des futurs articles.


Répartition et rendement au 06/02/2020


Toujours le même soucis sur mon compte Binance mais je ne suis apparemment pas le seul. Je peux donc simplement afficher le capital et le nombre de chaque crypto que j'ai en portefeuille. J'ai déposé 300€ le 05/01/2020 et nous sommes à 83.33% de rendement.









Le trading de CFD implique un risque de perte significatif, il ne convient donc pas à tous les investisseurs (74 à 89% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD).

©2020 par kewangandco. Créé par Donovan Ray